Créer un site internet

Que risque l'environnement ?

En effet les crèmes solaire ont un grave impacte sur les ecosystèmes aquatiques.

a0503-00005i02-4.pngAppliquée sur la peau, elle se dépose une fois dans l’eau, à la surface des océans, empêchant les rayons UV de la traverser. De ce fait, les coraux blanchissent puis meurent. Malgré ce que la majorité des gens pensent, le corail n’est ni un minéral, ni un végétale, mais un animal. Il est constitué d’une agglomération de polypes dont le squelette qu’ils produisent eux-mêmes est composé de calcaire. Le corail représente à lui seul 30% de la biodiversité marine et en abrite 1 tiers.

Pour s’alimenter, croître et se reproduire, les coraux recourent à d’ingénieux mécanisme, alliant à la fois le végétal et le minéral. Ces polypes vivent en symbiose avec les micro-algues, les zooxanthelles, installées à l’intérieur de leurs cellules, où elles réalisent la photosynthèse.

 



Les zooxanthelles utilisent l’énergie solaire pour fabriquer des sucres consommés par leur hôte. Ils représentent 70% de leurs besoins alimentaires (les 30% restant sont comblés par prédations grâce à des tentacules recouvertes de cellules urticantes qui leur permettent de paralyser leurs proies, du plancyon microscopique).

 

Les zooxanthelles trouvent dans le corail un lieu stable, à l’abri des variations des conditions du milieu extérieur et des prédateurs. Elles utilisent les déchets azotés et phosphatés du polype comme source d’élément minéraux. Grace à eux, elles élaborent de la matière organique essentiellement glucidique qui est par la suite consommée par les polypes. Les U.V ne pouvant traversés la surface des océans empêchent la photosynthèse des zooxanthelles qui finissent par mourir. Leur disparition entraine le blanchissement du corail puis leur mort.

chloroplaste-4.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×