Comment fonctionne le principe de la crème solaire ?

a. Les filtres U.V

Nous savons dés à présent qu’il existe donc une lotion protectrice contre les radiations solaires et qu’également deux filtres entre dans sa composition : les filtres chimiques et les filtres minéraux. Il faut donc comprendre le principe actif de ce « mélange miracle ».

Les filtres chimiques sont des composés chimiques organiques absorbant la lumière ultraviolette.  Ces filtres créent une couche filtrante sur l’épiderme après application qui neutralise les rayons U.V. Lorsque la molécule de filtre solaire reçoit une radiation ultraviolette, elle passe dans un état excité puis retourne dans son état stable, prête à recommencer ce cycle pour protéger la peau. Ils agissent sur le même principe que la mélanine qui est un filtre naturel de la peau.  L’oxybenzone qui est un dérivé du benzophénone (C14 H12 O3) est le filtre chimique le plus couramment utilisé. Son utilisation est très prisée par les pharmaceûtes car il est facilement soluble dans la plupart des solvants organiques. Cependant, il est l’un des facteurs allergène les plus importants et son utilisation est très nuisible.

 

 Coefficient d'absorption des composantes de la peau en fonction des différentes longueurs d'onde

 

Les filtres minéraux ou également écrans physiques sont des matériaux opaques qui réfléchissent la lumière (comme le talc, l'oxyde de zinc (ZnO), le dioxyde de titane TiO2, le kaolin). Eux en revanche ne pénètrent pas la peau mais agissent comme des miroirs. Ce sont des filtres naturels.

La différence avec les filtres chimiques est qu’ils s’étalent difficilement sur la peau. C’est pour cela qu’ils sont réduits à l’état de nano particules.

b. Le fonctionnement des filtres U.V


Le filtre, qu'il soit minéral ou organique, doit être photostable: c'est à dire qu'il ne doit pas être dégradé sous l'effet de la lumière. Certains filtres solaires sont ainsi dégradés par les UV et ne peuvent plus remplir leur rôle au bout de quelques heures. Mais l'association de filtres non-photostables avec un autre ingrédient peut les rendre photostables. Par exemple l'avobenzone est rendu photostable lorsqu'il est en présence d'octocrylene.

Lorsqu’un filtre organique absorbe un photon et passe dans un état excité, ce phénomène n’est parfois pas réversible ou pas totalement.

Un photon d'une longueur d’onde d’environ 300nm a la même énergie que celle nécessaire à rompre une liaison covalente dans une molécule organique.

 

rupture-d-une-liaison-covalente-dans-une-molecule-organique.jpg

 

Les filtres solaires réagissent à la lumière.

La photoréaction rapide lorsqu’il s’agit d'UVB, est une photo-isomérisation sans changement de structure et sans aucune diminution du pouvoir absorbant. Lorsqu’une photo isomérisation produit un changement de structure (Z-E), il n’y a pas de diminution du pouvoir absorbant car les deux isomères possèdent des absorptions identiques. Ces photos-isomérisations sont observées dans toutes les crèmes solaires.

En revanche, les crèmes solaires commerciales perdent de leurs activité après quelques heures d’exposition solaire. La photostabilité dépend donc maintenant du milieu du solvant. C'est-à-dire que la photo stabilité dépend donc du milieu polaire ou non polaire. Lorsque la molécule est insaturée (crème étalée), cela affecte la photo stabilité donc la protection de la peau.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×